Le monde à part


Le Lieu
le monde a part
Joseph Beux

le monde a part

Le Monde à Part a permis de déplacer en ville le flambeau, jamais éteint, de soirées organisées auparavant par Sylviane Baillif-Beux dans sa maison à la campagne. A cet égard, le concert donné dans ce cadre familial par la pianiste Khatia Buniatishvili demeure gravé dans la mémoire des invités.

A l'arrivée, une fois l'escalier descendu, le visiteur est séduit par l'architecture particulière, la voûte et les murs recouverts de chaux, les sauts-de-loup, les sols recouverts de tapis et... le bar escamotable.

Dans cette cave, lieu privé, viennent des musiciens, des peintres, des magiciens, des comédiens. On y écoute des lectures, des chants traditionnels, des créations musicales, du classique, du jazz, des airs de cabaret, du folk, du blues, du flamenco,... S'y produisent des virtuoses, des artistes en devenir, des formations de musique de chambre, de jeunes talents.

le monde a part


Le lieu est propice à la rencontre et l'échange entre artistes et public.



Les prestations sont prolongées par une collation ou un repas, les deux étant préparés et servis par la maîtresse des lieux elle-même et une petite équipe de bénévoles. Les conversations se prolongent autour des tables rondes séparées ou assemblées selon le nombre de convives et leurs souhaits. Les artistes viennent ainsi à la rencontre des personnes présentes prenant un verre avec les uns, le repas avec les autres.

Le monde a part

Le succès de la cave est lié à cette ambiance particulière toujours en mouvement et chaque fois différente. L'amitié préside à ces rencontres où se manifeste la grande sociabilité (due à son carnet d'adresses) de l'hôtesse soucieuse du bon accueil réservé à chacune et à chacun.

Au piano

La belle histoire du Bechstein :

Aimablement mis à disposition par la famille de Nicole Martin, épouse d'Antoine Bordier, le Bechstein a fait son entrée à la cave par le jardin, en novembre 2007.
Le concert d'inauguration a eu lieu le vendredi 23 novembre 2007 avec Audrey Vigoureux qui interprétait les sonates op. 109 et 111 de Beethoven.

Les 100 ans du Bechstein ont été magnifiquement fêtés au Monde à Part le samedi 31 mars 2012.

Roland Vuataz, ex-directeur du Conservatoire populaire de musique de Genève, le 31 mars 2012.

Roland Vuataz, ex-directeur du Conservatoire populaire de musique de Genève, le 31 mars 2012.

Roland Vuataz avait célébré son 70ème anniversaire au Monde à Part le
3 octobre 2008. Il est décédé le 17 septembre 2013.

Ont joué sur le Bechstein : Sylviane BAILLIF-BEUX
Christelle BARBERI
Diana BERNHEIM
Claire-Lise BOLLE
Florian BOLLOT
Eugénie BOREL
Nathalie CHATELAIN
Catherine CHENU
Paul COKER
Mateo CREUX
Xavier DAMI
Valérie DANESIN
Eva DE GENEVA
Philippe DINKEL
Laurent ECABERT
Jean FERRARINI
Julie FORTIER
Denis FRENKEL
Moncef GENOUD
Claire HONEGGER
Sona IGITYAN
Pierre JOURDAN
Paul KAPP
Manuel KLAINER
Noriko KOJIMA
Sylvie KOUMROUYAN
Gilles LANDINI
Nicolaidis LAZAROS
Valentine MERCIER
Aline MÜHLEBACH
Raphaël PATTUSCH
Evariste PEREZ
Alain PORCHET
Jean-Yves POUPIN
Irène PUCCIA
Sébastien RISLER
François ROCHAIX
Christine SCHALLER
Muriel SLATKINE
Christophe STURZENEGGER
Jean-Bernard UMDENSTOCK
Audrey VIGOUREUX
Roland VUATAZ

(liste actualisée fin janvier 2014)

Le parrain du Bechstein : Pierre Jourdan, accordeur.

A table

L'équipe active au Monde à Part est bénévole. Ynes et Maya ont été les aides fidèles et efficaces des 52 soirées organisées à la campagne. A la cave, et au fil des années, ont oeuvré, ou oeuvrent encore, Roland, Pierrot, Dany, Elisabeth, Didier et Odile.

Selon le nombre d'inscriptions aux soirées et le nombre d'artistes sur scène, les collations sont à géométrie variable, la priorité étant de défrayer les artistes, après que les frais inhérents à la cave (le Monde à Part) ont été payés.

Lorsque le nombre d'inscrits le permet et que la disponibilité de bénévoles du service et de volontaires de la cuisine est rendue possible, de beaux menus maison sont proposés, souvent en accord avec le thème de la soirée : verrines, gaspacho, goulasch, choucroute, sushis, chili con carne, gratin dauphinois, crevettes à l'indienne, bami goreng, … sans oublier les gâteaux : russe, baklava, à la mangue, tiramisu ou cake anglais.

A titre d'exemple, pour les onze soirées, en octobre 2012, dédiées à la pièce d'Anton Tchekhov « Les Méfaits du tabac » et à celle de Serge Desarnaulds « L'Hommage », voici les quantités d'ingrédients qui auront été nécessaires au chef de cuisine, Didier Millereux, pour confectionner les 214 collations servies comprenant amuse-bouches, bortsch et gâteau russe :

recette cuisine

Financement et représentations d'œuvres

Le coût de l'accès pour un invité au Monde à Part couvre les dépenses suivantes :

1) Charges usuelles d'exploitation de la cave par la propriétaire et animatrice du lieu, Madame Sylviane Baillif-Beux : électricité, gaz, eau, abonnements d'entretien Guimet et Vullin, accordages du piano à queue, assurance, système d'alarme, nettoyage, soins du jardin, etc.

2) Frais de l'alimentation et des boissons pour les collations ou repas.

3) Soutiens financiers aux orphelins cambodgiens.

4) Défraiement des artistes.


Le Monde à Part n'accepte aucune autre forme de paiement et se considère comme un lieu privé (rez-de-chaussée inférieur sur jardin), au sens de l'extension du salon de Madame Sylviane Baillif-Beux, domiciliée au second étage de l'immeuble sis au 14, rue Goetz-Monin 1205 Genève. La représentation d'œuvres a lieu dans ce cercle familial, étendu aux proches ou aux amis du Monde à Part contactés par le site web signalé : www.lemondeapart.com. Les représentations d'œuvres le sont strictement à des fins privées et de ce fait ne jouissent d'aucune promotion.


14, rue Goetz-Monin - 1205 Genève
Arrêts : bus 1 LOMBARD ; Tram 12 PONT D’ARVE
(voir la carte)